Exposition – Un jardin de peintre : fleurs d’Amélie Cossard, 1796-1852

Ajouter à une liste de favoris

Jusqu'au 17 oct. 2022

Ajouter à mon Agenda Google

À propos

Du mercredi 20 avril au lundi 17 octobre
Exposition temporaire : Un jardin de peintre : fleurs d’Amélie Cossard, 1796-1852

Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie (musée Saint-Loup)
Cabinet des Arts graphiques

Au sein des galeries de peinture, le cabinet des arts graphiques, écrin feutré à la lumière tamisée, vous propose deux fois par an un nouvel accrochage de dessins, d’aquarelles, de gravures ou de photographies, pour offrir ainsi un accès privilégié à ces collections fragiles, et sensibles à la lumière.

Issue d’une grande dynastie de peintres troyens, Amélie Cossard reste pourtant mal connue. Ses dessins de fleurs sont les seuls vestiges de son œuvre conservés au musée. Son statut de femme l’aurait-elle freinée dans sa carrière artistique ? Ses œuvres dénotent pourtant un vrai talent, et il semble que sa formation artistique n’ait pas été négligée.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la peinture de fleurs est à l’époque largement pratiquée par des hommes : elle est essentielle à l’ornement des objets d’art, qui pullulent dans les intérieurs bourgeois. Du reste, au début du 19e siècle, les femmes ont accès à la formation de peintre, exposent leurs œuvres dans les musées, sont reconnues par la critique, forment elles-mêmes des ateliers de renom.

Amélie Cossard expose d’ailleurs une aquarelle au prestigieux Salon de peinture et de sculpture de Paris, en 1833, et réside dans la capitale, là où se font les carrières artistiques. Son père fréquente les artistes en vue de l’époque, comme Antoine Gros ou David. Peut-on imaginer sa fille privée de toute formation de peintre dans ce contexte ?

Amélie Cossard réalise aussi des portraits, un art où les peintres femmes sont reconnues, dans le même style que son père. Sa trace se perd cependant, et l’histoire de son œuvre reste encore à écrire. Les dessins présentés dans le cabinet des Arts graphiques représentent des plantes de jardin, et il semble que l’artiste les ait peintes fraîchement cueillies, avec çà et là des imperfections et des feuilles froissées. S’agirait-il d’études préparatoires à des tableaux de bouquets de fleurs, très à la mode à l’époque ? Loin de la rigueur scientifique des planches de botaniste, ces œuvres semblent avant tout avoir été réalisées… pour le plaisir.

Le musée Saint-Loup est ouvert du mercredi au lundi (fermé le mardi), de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Entrée adulte 5,50€ / Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, étudiants de moins de 25 ans.

Date

Ouverture du 20 avril 2022 au 17 octobre 2022
JoursHoraires
Lundi 10h00 à 13h00 et 14h00 à 18h00
Mercredi 10h00 à 13h00 et 14h00 à 18h00
Jeudi 10h00 à 13h00 et 14h00 à 18h00
Vendredi 10h00 à 13h00 et 14h00 à 18h00
Samedi 10h00 à 13h00 et 14h00 à 18h00
Dimanche 10h00 à 13h00 et 14h00 à 18h00

Tarifs

Tarif Min. Max.
Tarif de base Min : 5,50€ Max : 5,50€
Groupe
Groupe (+ de 12 personnes)
Min : 3€ Max : 3€
Gratuit
Entrée gratuite pour tous, le 1er dimanche de chaque mois. Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, étudiants de moins de 25 ans (sur présentation de la carte), demandeurs d’emploi, titulaires de la carte d’invalidité, ICOM, journalistes, Pass’Tourisme (sur présentation d’un justificatif).

Situation

Avis

À proximité

Bodrum

Bodrum

La Marina

La Marina

O’Zen

O’Zen

L’Illustré

L’Illustré

Troyes Star

Troyes Star

La Boucherie

La Boucherie

Macasami

Macasami

Chez Carmen

Chez Carmen

La Piazza

La Piazza