Aujourd’hui Ville aux mille couleurs, Troyes fut longtemps considérée comme une «belle endormie».

« De fait, elle apparaît maintenant comme extirpée de sa gangue de grisaille et de sa somnolence consécutives à la fois au centralisme opéré par le pouvoir dès le milieu du XVIIe siècle ainsi qu’au développement d’une ère industrielle par nature dévolue aux performances économiques plus qu’à la mise en valeur des richesses patrimoniales … »