Tout comme Tarascon et sa Tarasque !! Ou comme Metz et son Graoully ! Ou encore Poitiers et son Grand’Goule !!

Et bien nous Troyens nous avons aussi notre monstre légendaire tombé peut être un peu dans les oubliettes mais au nom particulier : La Chair Salée !!!!

Selon la légende, la Chair salée était assimilée au chef des Huns, Attila, que l’Évêque de l’époque, devenu Saint Loup, notre Saint patron a arrêté aux portes de la ville.

Et tous les ans, il était coutume de faire de nouveau mourir la bête !

Avant les fêtes de l’Ascension , des processions appelées rogations promenaient un dragon couvert d’écailles, à la tête hideuse et aux yeux rouges à travers la ville.

Le premier jour, le monstre était couvert de fleurs, de guirlandes, telle une fiancée. Le deuxième jour, la bête se mariait, marchant en tête du cortège, parée de rubans. Le troisième jour, elle se retrouvait la gueule béante, les yeux éteints, c’était sa mort.

Le lendemain, la bête était salée pour être conservée pour l’année suivante.

Cette tradition perdura jusqu’en 1727.

Mais si vous êtes attentifs, vous pouvez la voir sur les représentations de St Loup, à ses pieds, vaincue par l’épée (comme sur l’illustration ci-dessus à l’Eglise des Noes-Près-Troyes).