Appelés aussi magasins de déstockage, magasins d’usine, solderies… les magasins outlet ou boutiques de vêtements dégriffés ont pour but de liquider les collections des fabricants de l’année précédente.

Le concept commercial de l’outlet

Le terme outlet est un anglicisme de plus en plus employé pour désigner les magasins d’usine.
Il s’agit du diminutif de « factory outlet » qui signifie littéralement « sorti de l’usine ».
Le concept de magasin d’usine est apparu pour la première fois dans les années trente.
Les industriels ont eu l’idée de vendre à leurs employés les articles qui présentaient de légers défauts et qu’ils ne pouvaient donc pas présenter en magasin.

Plutôt que de les jeter, ils préféraient les revendre à moindre prix à leurs employés. Ce concept « gagnant-gagnant » évitait à l’industriel une trop grosse perte financière et permettait aux salariés d’accéder à des produits de qualité à moindre coût.

Peu à peu, on étend cet avantage aux proches des employés puis au grand public. Les produits proposés évoluent : outre ceux qui présentent quelques défauts de fabrication, les magasins d’usine vont aussi écouler les invendus des collections de l’année précédente.

Si le tout premier magasin d’usine en France a été répertorié à Troyes en 1936, ce n’est qu’au début des années 90 qu’apparaissent à Troyes les regroupements de magasins d’usine dits aussi « centres outlet ».
En effet, après l’ouverture aux États-Unis d’un premier « centre de magasins d’usines » en 1974, le marché se développe dans les années 80 avant de stagner dès les années 90. Le nouveau concept commercial de l’outlet se tourne alors vers l’Europe.

Pourquoi les magasins d’usine sont-ils moins chers que l’enseigne ?

Les magasins d’usine ont le privilège de pouvoir appliquer des prix moins chers avec des réductions d’au moins 30 % tout au long de l’année. Ces tarifs très avantageux sont autorisés, car ils s’appliquent uniquement sur les collections de l’année précédente et des années antérieures ou sur des articles ayant des défauts.

Ces remises permanentes de 30 % à 50 % sur des vêtements de luxe, prêt-à-porter de marque ou articles de décoration pour la maison peuvent atteindre 70 % de réduction pendant les soldes !
Avec plus de 200 boutiques de déstockage, l’agglomération de Troyes Champagne Métropole demeure le berceau historique des magasins d’usine en France.

Les différents types de magasins d’usine

Il existe différents types de magasins d’usine. Dans les centres de marques, on retrouve essentiellement des magasins de déstockage où les fabricants vendent les produits des anciennes collections sous leur propre marque.
Ces magasins ont souvent la même apparence qu’une boutique traditionnelle de l’enseigne. On y soigne la présentation des articles, l’étalage et la mise en valeur de l’image de la marque. Les prix restent toutefois attractifs avec 30 % de remise en moyenne sur les articles.

On trouve également des magasins d’usine qui vendent plusieurs marques de prêt-à-porter. Il peut s’agir de regroupements d’enseignes à l’initiative des marques ou bien de solderies où les articles sont présentés dans de grands entrepôts. Dans le cas des solderies, le principe consiste à racheter des stocks aux fabricants pour les revendre au grand public.

Enfin, il existe toujours des magasins d’usine isolés, situés à proximité ou à l’intérieur de l’usine de production. Cette forme traditionnelle est le principe même de vente directe entre le fabricant et le consommateur. Outre les fins de série et articles légèrement défectueux, on peut aussi y trouver des articles récents à « prix usine ».