Terre de nature et d’histoire…
De la plaine de Troyes en passant au travers la Champagne humide, avant de rejoindre les plateaux, les promontoires, les pentes et vallonnements de la côte des Bar, c’est un paysage subtil et fait d’assemblages qui s’offre à nous, tel le Champagne !
Tout en délicatesse et finesse !

Un patchwork de couleurs, un assortiment de décors  mêlant plaines ondulées, prairies, vergers, haies et lignes boisées ceinturant de pittoresques villages …
Entre Pays d‘Othe, Chaourçois, Côte des Bar, et Grands lacs…vivons au rythme d’un panorama champêtre !

Pour en savoir plus … !

Descendons vers le Sud de la cité tricasse pour nous gorger de nature, de verdure, de prés, de forêts…et de villages pittoresques.
Allons vagabonder par les chemins de traverses à la découverte d’une Aube buissonnière.
A la croisée des Champagnes auboises, entre Pays d’Othe, Côte des Bars, Champagnes humide et crayeuse, s’offre une nature préservée, terre d’élevage et de labeur et …parsemée de villages rustiques aux maisons de pierre et de colombages.
Une terre d’Histoire et de mystères…

Tel le joli village de Villery, lieu présumé de la rencontre de Clovis avec sa future épouse Clothilde.
Et puis, le site  d’Isle Aumont au sommet de sa butte et son église aux trois sanctuaires, renfermant parmi les plus anciens monuments chrétiens de la Région : une Abbaye mérovingienne et près de 600 sarcophages.

Et puis Lirey… le Saint Suaire… Quelle histoire fascinante !!!

Niché au beau milieu des champs de colza et des bois, entre vallons et étendues fertiles vers l’horizon, le charmant village de Lirey a abrité dans son ancienne collégiale, de 1353 à 1418, le Saint Suaire, le linceul du Christ.
Cet objet mystérieux, rapporté par Geoffroy De Charny, Seigneur du lieu, aurait attiré en grand nombre les foules en pèlerinage dans ce petit village champenois.

Et puis aussi la colline de Montaigu, non loin de Souligny, sur laquelle se trouvait un château, possession des Comtes de Champagne, détruit durant le Traité de Troyes en pleine guerre de Cent ans.
Il en reste un site naturel au parcours dénivelé, aux sentiers escarpés, qui en fait un lieu de plaisir des randonneurs et des familles.
Et puis il y a tous ces jolis villages, de quelques centaines d’âmes, qui semblent être des coins de Paradis enchanteurs.
Lovés au beau milieu des bocages, ils apparaissent au loin, reconnaissables aux clochers de leurs églises, émergeants, et venant ponctuer l’horizon.

Tel Saint Jean de Bonneval et son église St Jean Baptiste dont l’architecture XIXème inspirée des Basiliques romaines se dresse fièrement et rayonne sur la campagne environnante…ou celle de Jeugny qui lui ressemble un peu..
Ou encore celle de Moussey, cette église romane St Martin, classée, au beau porche de pierre invitant à la découvrir…

Et puis les églises tellement charmantes de Villy le Maréchal, Villy le bois, qui par leur architecture, revendiquent haut et fort leur appartenance à cette terre de craie et de bois…
Sans oublier, celle de Bouilly et ses richesses sculptées, sous le vocable de St Laurent, une des plus grandes de la campagne autour de Troyes ..
Et leur point commun, à toutes ces églises, qu’elles soient modestes ou plus prétentieuses, ce sont les trésors qu’elles renferment, de verre, de pierre et de bois … façonnés par ces artisans (le nom artiste n’existait pas encore) de talent durant ce « Beau Seizième » Champenois.

Cette campagne, c’est aussi du Patrimoine de pays, des lavoirs, des moulins, des croix de chemins… et puis des savoirs-faire, des traditions….
Alors poussons les portes du Musée du Passé Simple de Crésantignes, replongeons dans les vieux greniers de nos grands-mères et touchons, manipulons ces objets qui ont gardé leur âme.

Pour retrouver le goût du passé pas si lointain !
Enfin cette nature, elle se vit au rythme de la balade…
S’y promener, s’y plonger, s’en imprégner, la respirer, et la parcourir en mode rando.
Tel le sentier des moutons, à Bouilly, au travers du massif forestier et des pâtures, sur les traces des troupeaux….

Ou le sentier du loup à Sommeval, à la découverte d’une des dernières pelouses sèches du Pays d’Othe…la pelouse aux orchidées, profiter d’un point de vue sur la plaine avant de pénétrer dans les entrailles des forêts…

Toute cette région d’herbages, de bois, de campagnes secrètes, d’univers parfois insolites….et cette forte ruralité si rafraichissante, si revigorante….
C’est bien là tout le charme de la Champagne Méridionale !