Préparation : 20 min

250g de farine – 150g de sucre semoule – 75 cl de lait entier – 1 citron -2 œufs – 2cl d’eau de fleur d’oranger ou de rose – 2g de sel

  • Mélanger dans un cul-de-poule, la farine, le sucre, le sel, les œufs entiers et l’eau de fleur d’oranger ou de rose.
  • Lorsque le mélange forme une boule, incorporer progressivement le lait, jusqu’à obtention d’un appareil homogène.
  • Incorporer ensuite le beurre fondu tiède et le zeste d’un citron.
  • Chauffer un moule à gaufres à 190°-200°C, graissez -le et cuisez la pâte en fine couche.
  • Lorsqu’elle est cuite, la retirer et l’entourer en cornet autour d’un rouleau à pâtisserie graissé.

Texte de la Bible génèse, chapitre 40 verset 16 (péricope-paracha Vayechev pour les intitiés) : Le maître -panetier vit que Joseph avait donné une bonne interprétation du rêve du maître-échanson et s’adressa à Joseph : « En ce qui me concerne, dans mon rêve, je portais trois paniers de vannerie sur la tête ».

Commentaire de Rachi sur ces paniers de vannerie « salei horï » en hébreu (transcription phonétique) deux mots qui signifient « paniers à trous »:

Il s’agit de paniers de branchages écorcés (vannerie) ajourés (parsemés de trous). Il y en a beaucoup chez nous à Troyes et les vendeurs de chaussons fourrés qu’on appelle des oubliès dans notre langue (français médiéval), ont l’habitude de les mettre dans ces paniers.

Texte proposé, traduit et adapté par CulturistiQ Laboratoire culturel