Le Bulletin Officiel : une publication originale de la Fédération des gentils ambassadeurs de Troyes La Champagne !

L’ Office de Tourisme, un levier fondamental !

Notre structure est née d’une volonté citoyenne de participer à la promotion de notre territoire.
La réponse à un sentiment naturel de fierté de notre cadre de vie, le désir de bien accueillir et d’aider les premiers visiteurs dans leur découverte, a été à l’origine de la création de notre organisme en… 1909 !

L’accueil des premiers touristes était partie intégrante de l’originalité du voyage et a justifié la culture du dépliant touristique. Toutefois, nos missions, redéfinies par différentes lois ont profondément évolué et sont passées d’une mission d’accueil et d’information à une démarche de développement local.

L’Office de Tourisme globalise l’ensemble de ses actions dans une optique de développement touristique de son territoire. Il est passé de la fonction d’agent d’accueil à la dynamique du conseiller en séjour, et de l’information à une culture de prescription.

Ainsi, l’Office de Tourisme s’est attaché depuis plusieurs années à professionnaliser sa force de vente afin que chaque membre de l’équipe soit reconnu comme un véritable créateur de ressources.

Aujourd’hui, la masse salariale (ETP) est constituée d’environ 15 personnes (guides permanents et saisonniers inclus) avec un point d’information unique situé au cœur des flux touristiques permettant d’effectuer une économie d’échelle substantielle et de redistribuer les moyens dans des actions de promotion ou de développement.

La Maison du Tourisme comme un symbole

Ambassadeur de Troyes Champagne Métropole, Troyes La Champagne Tourisme a un devoir de représentation. Un rôle qu’il remplit de façon idéale depuis 2013, date de son emménagement dans un nouvel écrin. Et quelle plus belle vitrine pour le porte-drapeau du patrimoine local que cette maison typique du XVIe siècle magnifiquement restaurée, située à l’entrée du quartier piétonnier ?

Deux ans de travaux auront été nécessaires pour redonner son cachet d’antan à une bâtisse qui est un parfait témoignage de cette architecture troyenne dont on ne se lasse pas de redécouvrir le charme infini. Ce chantier inaugure au surplus une ère nouvelle dans l’histoire de la restauration du centre-ville.

Le projet résulte d’un compromis nécessaire avec la modernité. En effet, l’extension du bâtiment d’origine a, pour la première fois à Troyes, fait l’objet d’un débat au conseil municipal. Entre un pastiche du XVIe siècle et un traitement plus contemporain du pan de bois, les élus ont choisi dans leur majorité la seconde solution, même si la nouvelle aile emploie des matériaux traditionnels comme la terre cuite.

La partie ancienne du bâtiment a quant à elle été isolée avec du béton de chanvre, en lieu et place du torchis qui servait ordinairement de matériau de remplissage dans les maisons à colombages. Cette technique encore expérimentale utilise, mélangée à de la chaux, une plante aux multiples vertus dont l’Aube est le premier producteur en France.

Ce test grandeur nature a d’ailleurs incité les constructeurs à truffer l’immeuble de capteurs qui permettront de suivre son comportement dans le temps et de mesurer les performances thermiques, acoustiques et hygrométriques de son enveloppe en chanvre.

Ce n’est au vrai pas la première fois que Troyes La Champagne Tourisme sert de « laboratoire » aux réhabilitations troyennes. On se souvient que la belle demeure qu’il occupait naguère rue Mignard, face au portail de l’église Saint-Jean, était flanquée d’une pièce rapportée : une tour réchappée de la destruction de l’îlot du Gros Raisin ! L’édifice avait été démonté puis remonté (en 1976), comme d’autres vestiges du vieux Troyes ont pu l’être avant ou après lui.

Pour l’anecdote, le rez-de-chaussée de cette tour est maintenant perché au premier étage!

Dernière facétie de ce grand jeu de construction qu’est une maison à ossature bois.