Hasting (ou Hastein), incontestablement le viking le plus cruel et redouté en terre Franque et du monde chrétien, serait né, d’après le moine chroniqueur Raoul Glaber, en 810 près de Troyes.

Descendant de saxons déportés par Charlemagne à partir de 799 pour les remplacer par des Francs afin d’éviter de nouvelles révoltes, Hasting quitte très jeune ses parents pour rejoindre le Nord où il s’enrôle dans un équipage danois. Il navigue sur des navires de commerces puis, devenu adulte, sur des drakkars.

Ses qualités guerrières, sa force, son courage et son intelligence l’imposent rapidement comme un grand chef viking !

Dès 838, avec sa flotte, Hasting écume les côtes Atlantiques et remonte les fleuves … il pille, brule, ravage des villes comme Nantes, Amboise, Bordeaux, Porto et Lisbonne. Il met à feu et à sang les bourgs et les campagnes, incendie églises et monastères, massacre les religieux.

Hasting et ses hommes passent ensuite le détroit de Gibraltar, ravagent la côte méditerranéenne et les îles Baléares et mènent des raids sur Séville, Valence, Barcelone, Marseille, Arles, Nîmes…

En Italie, plusieurs villes sont pillées dont Pise et Luna entièrement détruite !

Une ruse fatale !

En 859, Hasting et sa flotte accoste devant Luna en Ligurie, ville fortifiée et bien gardée. Comprenant qu’un siège long s’installait et que l’hiver arrivait il met au point une ruse équivalente à celle du Cheval de Troie.

Hasting demande aux autorités la permission d’hiberner pacifiquement sous les murs de la ville afin de se reposer des longues traversées que ses hommes avaient endurées. Très vite des relations plutôt amicales s’installent entre les deux peuples.

Hasting envoie alors un émissaire dire au clergé de la ville qu’il est mourant et qu’il souhaite se repentir des souffrances qu’il a causé durant sa vie. Pour cela il demande aux prêtres de l’instruire à la foi chrétienne afin d’être baptisé.

Croyant à un miracle, les prêtres acceptent avec empressement et Hasting reçoit le baptême quelques semaines plus tard !

Le lendemain même Hasting meurt. Dans ses dernières volontés il demande à être inhumé en terre consacrée et lègue une grande partie de ses richesses à l’église !

Eblouis par les trésors promis, les prêtres acceptent de faire entrer la dépouille du chef enfermé dans un cercueil dans l’enceinte de la ville avec une partie de ses hommes désarmés.

Une fois arrivé dans la cathédrale, Hasting sort de son cercueil et d’un coup sec tranche la tête de l’évêque ! Les vikings poussent alors un formidable cri de guerre et sortent leurs armes dissimulées sous leur cape. La ville est pillée, la quasi-totalité de la population massacrée et les survivants emmenés en captivité !

En 885, Hasting participe avec ses hommes au siège de Paris dont il prend le commandement après l’abandon de Sigfrid.

En 892, avec 80 navires, Hasting rejoint la grande armée scandinave et remonte la Tamise en expédition contre le Wessex. En 893 son camp tombe aux mains des saxons et Hasting disparait de l’histoire peu après cette date au bel âge de 83 ans !!!

Photo d’entête et de mise en page : visuel de la tapisserie de Bayeux du «  Public domain, via Wikimedia Commons »

Vous aimerez aussi