Régulièrement, des pèlerins venus du nord de la France voire de l’Europe (Belgique ou Pays-Bas notamment), se rendant à Saint Jacques de Compostelle, traversent le département de l’Aube en suivant le tracé de la voie qui relie Namur à Vézelay.

Selon la philosophie du pèlerinage, bon nombre d’entre eux sont incités à se détourner du chemin officiel pour visiter des lieux proches présentant un intérêt architectural et religieux.
C’est pourquoi la ville de Troyes, bien que ne figurant pas dans la liste des étapes officielles du pèlerinage, représente  un lieu de passage très prisé, puisqu’on y dénombre pas moins de 11 édifices religieux : 9 églises (dont 6 dans le bouchon), ainsi que la basilique Saint-Urbain et la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul.

Cathédrale Saint-Pierre Saint Paul

Il n’est donc pas rare de croiser des pèlerins (appelés « Jaquets ») qui empruntent la vallée des Viennes pour rejoindre leur itinéraire, après avoir fait un détour dans la cité tricasse.