Pour moi le bouchon c’est : Des bons souvenirs, des cours au Lycée de mon professeur d’histoire intéressant ses élèves avec engouement sur le passé de Troyes et son enceinte fortifiée du 12ème siècle en forme de bouchon de champagne qui ceinturait alors la ville : à 12 ans, cela m’avait impressionné et fait aimer définitivement cette ville pivot des célèbres foires de Champagne.

Ma recette préférée : Les œufs au vin blanc des Riceys et à l’ail des ours

Mes petits coins de paradis :

1- La Vallée Suisse

Pour sa végétation, ses arbres et arbustes, les panneaux didactiques, ses oiseaux moins farouches à observer qu’à la campagne, au printemps, au moment de la reproduction où les chants sont les plus puissants donc les plus identifiables.

C’est une ambiance de nature en plein centre-ville, c’est très précieux pour l’équilibre de chacun et des retrouvailles avec des éléments naturels.

2- Le Parc des Moulins

Son côté arboretum, ses arbres anciens, le séquoia et le thuya géants, l’orme champêtre, la diversité d’espèces sauvages, géranium bec de grue, l’herbe à Robert, le bouton d’or, la ficaire commune, la véronique de Perse, la cardamine des prés, l’ortie dioïque qui recueille la ponte de certaines espèces de papillons, plantes qui fleurissent et sont laissées à notre regard, le côté friche organisée et la tonte raisonnée, les chemins de terre sous les haies, silencieux, recouverts de bois haché, le silence, le bruit de l’eau, les écureuils, les canards sur l’eau avec leurs petits, les grenouilles qui se chauffent au soleil, les taupes qui soulèvent la terre dans leurs galeries, le chant des oiseaux à écouter : mésange charbonnière, merle noir, rouge-gorge, pinson des arbres, troglodyte mignon, fauvette à tête noire, le rouge-queue à front noir,… et la découverte des papillons : paon du jour, aurore, vulcain, argus, piéride du choux, carte géographique, les souvenirs que j’en ai, c’est d’avoir sauvé en ce lieu un caneton colvert égaré et un mésangeau de la charbonnière recroquevillé sur la route.

Ne jamais repartir de Troyes : Sans avoir fait des découvertes, pris des photos, vécu quelque chose de fort avec la nature quelquefois dans des endroits insolites du quotidien : une plante sauvage qui pousse sur le trottoir et nous offre ses fleurs parfumées et son nom.

Partir à la recherche des sculptures posées un peu partout en ville, sculptures que l’on croise d’un air interrogatif et les photographier sous tous les aspects, chercher les renseignements, nom de l’auteur et nom de l’oeuvre, les déposer sur papier, les encadrer, les exposer : par exemple « la sculpture de deux enfants » posée sur la place Foch à Troyes près des tables en plein air d’un bar , oeuvre qui se nomme :

« L’idylle ou la pêche », sculpture de Joseph Marius Ramus 1872, bronze exécutée par M. Celerier de Vulaines, original conservé au Musée Saint Loup à Troyes

et aussi

Le papillon jaune sur l’épaule de M. Robert Galley, ancien maire de Troyes. Cet homme était passionné d’entomologie. La statue est située près de l’UDAF, rue Charles Gros.

Danse avec le hardi Colibri des insectes : hommage

Danse avec le hardi Colibri des insectes : hommage

Ses parents ne lui ont rien enseigné.Pourtant, il danse élégamment, tel un oiseau autodidacte. Son...

En hommage à l’Ambassadeur des oiseaux

En hommage à l’Ambassadeur des oiseaux

« Rossignol de mes amours, vient chanter sous ma fenêtre ……. » Couplets et musique...

L’automnale migration de l’Amiral rouge

L’automnale migration de l’Amiral rouge

Par définition, c’est lui l’Officier supérieur de marine des papillons de la famille des Vanesses,...

L’insatiable odyssée du hanneton

L’insatiable odyssée du hanneton

Apprendre à connaitre en créant des liens invisibles, c’est aller immanquablement vers la naissance et...

Le ver de la cétoine dorée, le « mal aimé »

Le ver de la cétoine dorée, le « mal aimé »

Rencontrer la cétoine dorée, c’est vivre le moment d’un temps suspendu à l’extase et au...

Le luxueux et rutilant bouton d’or

Le luxueux et rutilant bouton d’or

En mai, cette rubrique était dédiée à la ficaire des sous-bois appelée faussement « bouton...

Faux-jumeaux jaunes de mai

Faux-jumeaux jaunes de mai

Un enfant me héla : « j’ai vu des plantes dans l’herbe, pour moi ce...

De l’œuf à la mirobolante chenille des haies

De l’œuf à la mirobolante chenille des haies

( dernier épisode d’une série de cinq ) La nature, tout comme l’art, nous abreuve...

Les amours du sémillant petit paon de nuit champenois

Les amours du sémillant petit paon de nuit champenois

Photos de l’Auteur (sauf l’anémone) La poésie est ma langue maternelle saisie dans les recoins...

Pétillant Aubois petit paon de nuit

Pétillant Aubois petit paon de nuit

Ce qui est paradoxal et passionnant chez cet insecte appelé « le petit paon de...